Le portail des blogs Elunet

vendredi 4 janvier

''Voeux 2008

Je vous invite à la présentation de mes vœux :

VENDREDI 4 JANVIER à 18 h Salle point du jour – Pierre Tachou

58 rue Joseph Brunet

Bacalan''
salle Point du jour -Pierre Tachou

 

Ce qui fond notre action

Logement 2* Notre engagement au service de l’intérêt général.

  • Nos traditionnelles valeurs qui font l’identité de notre ville : solidarité, justice sociale, tolérance, respect mutuel, convivialité et culture de paix.
  • Notre volonté de prendre en compte, dans notre action quotidienne, les enjeux environnementaux et énergétiques auxquels est confrontée notre planète.
  • La poursuite d’un aménagement urbain combinant mixité et solidarité, garant d’une qualité de vie pour tous.
  • Un développement des équipements et de l’action sociale toujours plus en adéquation avec les besoins de la population.
  • Le renforcement des partenariats : Sud de Seine, Vallée scientifique de la Bièvre, Conférence métropolitaine, Protocole avec Paris, permettant une mutualisation des moyens et le développement de nouveaux services.
  • La poursuite d’une gestion financière sérieuse et efficace s’appuyant sur des personnels compétents et bien formés.
  • L’élaboration d’un projet novateur, moderne et progressiste, par la participation du plus grand nombre d’habitant à un grand débat démocratique et citoyen.

Malakoff dispose de nombreux atouts, dont un tissu associatif et citoyen dynamique et créatif. La diversité de nos expériences, de nos sensibilités, de nos opinions est une grande richesse pour réfléchir ensemble à l’avenir de notre ville.

Le débat, la concertation, la participation du plus grand nombre d’habitants sont indispensables pour élaborer ensemble des propositions solidaires et progressistes pour 2008-2014.

Au préalable, nous souhaitons soumettre à votre réflexion ce document servant de base de travail à la discussion qui devra déboucher sur des suggestions et des propositions, à débattre avec l’ensemble de la population, lors de réunions publiques dans les prochaines semaines.

 

le prix de l'eau

robinet-3-8b296.jpgSelon une enquête du magazine "que Choisir", le prix de la facture d'eau serait entre 20 et 40% moins cher dans une gestion publique que par le privé. Voilà qui remet en cause le fameux dogme de la concurrence libre et non faussée. Sur la ville de Coutras, trois entreprises se partagent ce marché juteux, pour quels bénéfices pour les usagers? La question mérite d'être posée et mérite réponse de la part de ceux qui briguent un mandat lors des prochaines échéances.

Revenir à une gestion publique de l'eau est non seulement possible, mais souhaitable voire nécessaire. Tout d'abord pour une question éthique. Comment un bien de l'humanité, n'appartenant en principe à personne, et donc à tout le monde, peut-il représenter autant de bénéfices? Ensuite en raison d'un principe de précaution. La distribution de l'eau potable ne peut être un marché comme les autres, en raison des risques importants de pollution, la sphère publique doit en garder le contrôle, en raison aussi des risques de pénurie partout dans le monde.

Sur le canton de Coutras l'eau est partagée par les usagers, la nature et les agriculteurs. C'est un bien fragile, et on peut penser que la maitrise de son cycle, sur un territoire, son assainissement, sa distribution doivent être l'affaire des habitants, de la population. Les actionnaires ne sont pas, et ce n'est pas leur faire injure que de le dire, les premiers concernés par une bonne et juste gestion de l'eau.

Voilà pourquoi j'opte pour un service publique de gestion de l'eau. Il pourrait se bâtir au fur et a mesure que les contrats arrivent à échéance dans les communes. En mutualisant les moyens, en ayant une maîtrise raisonnée de l'eau, en engageant une reflexion sur les cultures et élevages sur le territoire.

Pour une gestion publique, pas besoin de dividendes à verser tous les ans aux actionnaires, pas besoin de dégager des marges bénéficiaires à deux chiffres. Mais une seule préoccupation: l'intérêt général.

Un service public de l'eau, de proximité, associant élus, usagers, et professionnels de la nature, est un exemple d'un service public moderne, reposant sur 3 piliers: celui de sa mission et de l'universalité du service, celui de la démocratisation d'une distribution d'un bien en lieu et place du marché existant, celui d'un statut pour des salariés investis dans une mission de service public et d'intérêt général.

 

Entretien diffusé sur TV7 le 25/10/2007

http://www.tv7.com/index.php?id_video=1296&id_fiche=1323
 

LES CHIFFRES DU JOUR

23,8 milliards d'euros,

C'est le montant des exonérations de cotisations patronales en 2006 : ces sommes représentent 9,4 % du total des cotisations dues aux URSAFF (et 19,4 % des seules cotisations patronales du secteur privé).

37 825
C'est le nombre de citoyens qui ont déjà signé la pétition réclamant un référendum sur le nouveau traité européen.

+ 33 %
C'est l'augmentation du prix du gaz depuis 2004, alors que dans le même temps les bénéfices de GDF doublaient et les dividendes étaient miltipliés par 2,5.

8 milliards
C'est le montant en euros des fonds publics qui n'ont pas servi à améliorer la vie des français : ce sont les "aides économiques" versées par les Communes, Départements et Régions aux entreprises, chambres consulaires, chambres des métiers, associations émanant d'organisations patronales et même à des fonds de capital-investissement.

"Inefficaces et Obsolètes" :
C'est la Cour des Comptes qui accuse (rapport du 28 novembre 2007) le manque d'objectifs et l'absence de contrôle quant au nombre d'emplois créés grâce à la distribution de ces milliards (soit presque 10 millions de fois le seuil de pauvreté, sous lequel vivent 7 millions de Français, dont 2 millions d'enfants...).

 

Joyeuses fêtes

Claudine cordillot et le comité de campagne citoyen vous souhaitent de bonnes fêtes de fin d'année et vous présentent leurs voeux de bonheur, de paix, de joie et de luttes fructueuses pour l'année 2008.

Rendez-vous en 2008 ...

 

Plus de 750 gentilléennes et gentilléens appellent d'ores et déjà à soutenir Patricia TORDJMAN :

ABADIA AMAYA Edgardo ABADIA REY Edelyn ABADIA REY Hector ABBI Fella ABES Salim ABES Sofyen ABICHOU Sofiane ACHIKIAN Daniele ADECHI Djibril AGGOUNE Fatah AGGOUNE Fatiha AGGOUNE Fatima AHMED Déralia AHMED Manu AHRRAR Mustapha AIGRISSE Jean-Pierre AIGRISSE Martine AITMEDDOUR Karim AJIMI Fatma AKENDAR Wafa AKPAKI Kokou Ayedjo AKPAKI Kossiwa ALLIEL Martine ALMEIDA Carlos AMALVY Dany AMOUR Mohamed ANDELE Fambis ANDRIAMITANTSOA Heritiana ANYAR M'hamed ARTUR Delphine ASLANIAN Christine ATAHIAT Mohamed ATZORI Pierre AUBEUX Annita AUBRY Alain AUBRY Caroline AUSSIERE Nadia AZOUKNI Hakim AZOUKNI Karim AZOUKNI Mohamed AZOUKNI Saida BABY Yvonne BACCARO Rosa BAENA Mima BAHROUN Chokri BAIDDOU Zohra BARBE Jean-Pierre BARBIER Teresa BARDOS Jean-Louis BARREAU Véronique BARTHES Monique BARTHES Noel BAUZIL Sylvie BAZOIN Jean-Yves BAZOIN Yvan BECAERT Mireille BECHRI Haykel BELKASSAM Said BELLOUT Khedija BEN GUIRAT Walid BEN HASSINE Ridha BEN RAMDANE Mahmoud BEN RAMDANE Saliha BENAOUDI Jasem BENJAZIA Rafik BENNAIS Djamila BENZAMITA Mabrouk BENZEGHDA Mélina BENZID Zied BERTIN Nelly BINET Paul BINGO Jocelyne BINGO Rosiane BLOC'H Gilles BOCCARA Evelyne BOCCHRA Frédéric BOCHER Pierre BOCKHANGA Lhassan BODART Emmanuelle BODART Philippe BOISSONNET Martine BOITIER Damien BOMBLED Franck BOMBLED Reine BOMBLED Tony BOMBLED Victor BONNET Nicole BORDABERRY Nancy BOTHUA Marcel BOUAKOUIR Samir BOUAKOUIR Sihem BOUAOUED Abdelhalim BOUCHELLIGA Amar BOUCHELLIGA Fethi BOUDDOU Zora BOUDMAGH Farida BOUHADI Djamal BOUKHAOUI Latifa BOUKICHOU Abdelrahmane BOUKICHOU Farid BOUKICHOU Marzouk BOULAHIA Nadia BOULANT Eric BOULHAFA Myriam BOUNGAB Ahmed BOURDEAU Lucien BOUREZGUE Miloud BOUTOUILLE Tahar BOUTROS LESCOAT Martine BOUVARD Roger BOUZOUMITA Ali BOYER Monique BRAND Pascal BRIFFLOT Chantal BUREAU Roger BURKLE Axel BUSSON Alexandra BYLEVELD Didier CAILLIEZ Bruno CAILLIEZ Elisabeth CAMARA Diaguely CAMARA Lassana CAMARA Nama CAMPRASSE Henri CARAARTINIAN Stéphane CARAARTINIAN Sylviane CARRARA Christophe CARRE Bernard CHAFAI Sandra CHAKIR Lahoussine CHAMPENOIS Ginette CHATTE Philippe CHAURNET Mercedes CHEBANI Nassima CHEKHAB Amin CHEKHAB Fatiha CHEKHAB Imed CHEKHAB Mohamed CHEVALIER Annick CHEVE Dominique CHEVE Maria José CHRETIEN Edith CLAOUE Félicie CLERC Barbara CLERC Catherine CLERC Philippe COCHEREL Jean-Marie COCHEREL Malika COHEN Fabien COHEN Laurence COLLE Marie-Madeleine COLLE Michel COMLAR Simone COMPTE Jeannine COPIN Daniel CORTANA Georges COSNARD Michele COSTE Julien COULEAU Franck COULEAU Georges COULIBALY Amadou COURRIER Jacqueline COURRIER Jocelyne COURRIER Robert COURTAIS Béatrice CRAPEZ Catherine CRAPEZ Geneviève CRAPEZ Michel CREN Nechka CURA Brigitte CURA Francis DACHICOURT Louise DADOUDI Saliha DAILLY Ginette DARFEUILLE Didier DARIDAN Yvonne DAUBIGE Annie DAUBIGE Loic DAUDET Claude DAUDET Michele DAUDET Patrick DAVISTER Jacqueline DEBA Nadia DEBIASE André DEBIASE Bruno DEBOIS André DEBOIS Denise DEBONNE Léo DECAUDIN Marie-Pierre DELACORNE Xavier DELAGE Patricia DELBES Guy DESTRES René DEXET Bernard DEXET Véronique DI CAMILLO Christine DI CAMILLO Dominique DI CARLO Marie-Claude DIABATE Makan DIALLO Alpha DJADOU Brigitte DJELOUAH Said DOAT Christian DOAT Nadine DRLJEVIC Mustafa DUBRAY Daniel DUBRAY Patrick DUCOS Bertrand EBOKEA Marie-Félicité EL GHARBI M Salah EL HAMLI Zarhia EL MEKKAOUI Fatima EL MESOUDI Adelouahed ELAABEL Zahra ELKOUCH Adel EUDEL Irène FAGOUR Nathalie FAUREL Colette FERNANDEZ Georgette FEYBESSE Alain FEYBESSE Jean FEYBESSE Renée FLAMENT Martial FOFANA Garba FOFANIR Hadiapenda FOMPOWOU Marie-Laure FORTIN Joséphine FREROT Mauricette FREROT Serge FREROT Sylvain FRUCHARD Amaury FRUCHARD-MULLER Stéphanie FUDYM Jacqueline FUDYM Robert FUMEY Adje GALLAIS Stéphane GALY Paulette GALY Philippe GARCIA Raymond GARNIER Annie GARNIER Edmond GARNIER Gisèle GARO Magaran GASSAI LEPOMA Eddibarylas GATEAU Françoise GAUTHEROT Gilbert GAXATTE Annette GAXATTE Michel GDAEIM Taieb GELIK Hatice GELIN Pierre GERMANY Adrien GERMANY David GERMANY Sonia GHOZZI Zohra GHRIB Abdellah GIBILI Marie-Octavie GLONOU Dorette GLONOU Massan GLONOU Richard GLONOU Romuald GLONOU Sylvie GOBY Alain GOUMIRI Yahiaeddine GOURDIN Thierry GOUSSIN Jean-Pierre GOUSSIN Marie-France GRAA Karima GREVELDINGER André GRONI Safia GUARENGHI Gisèle GUECHACHE Hocine GUELLEC Andrée GUERGANI Yanya GUERGARI Abdelkader GUERIN Pascal GUGLIELMONE Chantal GUIBOUT Alain GUILLOU Anne HABOUD Faouzi HADDOUCHE Karim HAFDIIDRISSI Abdelaziz HAFSI Karim HAMADOU Hamed HAMDI Hedi HARBAUD Lisa HARBAUD Marc HASTINGS Jean-Bernard HERAULT Corinne HOUSSON Yves HUSSON Alain HUSSON Elisabeth IBRANI Ahmed ILLIEN Yann ILOUS Josiane IVANOV Vladimir JACA David JALLAHA Adil JANIK Isabelle JAOUANET Loick JAOUANET Marcel JAOUNET Alice JARDIN Jean-Pierre JARDIN Patricia JEANNIN Christiane JOBARD Françoise JOSEPH REINETTE Elodie JOSEPHINE Jean-Michel JOUBERT Bénédicte JOUBERT Maiwenn JOUBERT Soazig JOUBERT Yann JOURSON Albert JOURSON Christiane KABA Soufiana KADRI Khadra KADRI Meriem KANKIZIL Ayhan KATIC Djordje KATIC Marie-Danielle KAYSER Christine KAYSER Jean-Michel KAYSER Mady KEBKOUB Hayet KEBKOUB Idris KEBKOUB Sarah KELLAL Sophie KERJEAN François KERJEAN Martine KERRICHI Rym KESSAR Soraya KHAIREDDINE Mohamed KHEMAIS Gilbert KLJAJIC Milica KLJAJIC Radomir KLOUZ Mounir KLOUZ Naima KONE Lamine KROP André KROP Raymonde LAALJI Khalil LACHAUSSEE Madeleine LAFON Chantal LAFON Jeanne LAIDANI Laid LAIGNIER Christiane LAJNEF Abdellah LAJNEF Rmita LALI HEYOUNI Mouna LAM Jean-David LARBY Nadia LARDY Yann LAROUSSI Marie-Claude LASHAM Anissa LAURENT André LAURENT Edith LAURENT Jacques LAURENT Michele LAVERDANT Michelle LAVERDANT Renée LE POULLEN Philippe LE ROUX Carmen LE ROUX Robert LE ROUX Sébastien LE ROUZIC Jacqueline LE ROUZIC Pierre LEDAGUENEL Brigitte LEDIEU Nadine LEDOUX Armida LEDOUX Daniel LEFEVRE Jacqueline LEGUEN Cyrille LEMAIRE Jacques LEMAIRE Monique LEMBROUK Karim LENAOUR Dominique LENTZ Arlette LENTZ Jean LENTZ Stéphanie LEROI Gérard LEROUX Daniel LESCOAT Muriel LESPINASSE Philippe LIEDOT Bruno LIEDOT Gilles LOBO Gaby LOCANDRO Louis LOUIJEAN Joseph LOUNI Samyr LTAIEF Mokhtar LTAIEF Monia MAGERIAN Zheguik MAHARGA Halima MAHARGA Mohamed MAHMOUD Zine MAHROUG Karima MAIS Zohra MAJBOR Halima MAKRI Belkacem MAKRI Leila MANOTHAS Chandramathy MANTEAUX Gérard MANTEAUX-ACHIKIAN Nina MARACHNI Maykel MARACHNI Mounira MARCELIN Falaise MARHLOUF Farida MARTELLI Michele MARTIN Patrice MEFTAM Mohamed MEHDI Hafed MELIN Virginie MENARD Jean-Louis MENZER Amor MENZER Chantal MESLOUHI Gemiaa MEUNIER Madeleine MIALLET Emmanuel MIALLET Michele MICHELS Marcel MIMOUN REZIG Kamel MIMOUN-REZIG Ahmed MIMOUN-REZIG Karima MONNY Cécile MORA Marie Lou MORAND Colette MORAND Joseph MOREAU Béatrice MORELLE Anicet MORELLE Florian MORELLE Guy MORELLE Jacqueline MORENO José MOUMNI Mamdoun MOUNJIH Mohammed MOUNJIH Samira MOURENS Dolores MOURENS Georgina MOURENS Yves MOUSSAOUI Liyassa MUBRAY Daniel MULLER Gérard MULLER Jean-Louis MULLER Joelle NAIL Gérard NAOUN Khadjen NARBONNE Martine NARBONNE Jean-Marie NARBONNE Viviane NARDICOLOME Annick NARDICOLOME Franck NARDICOLOME Serge NAZE Philippe NAZE Sylvie NAZE Virginie N'DIAYE Lalia NEGGAZ Aicha NEGGAZ Nourreddine NEVES Carlos NIAY Daniel NIEL Guy NIEL-DEVEAU Nicolas NOMAN Abdelbaki NUON Kay NZANZALA Eugénie OBERHAUSER Andrée OBERHAUSER Jean OBERHAUSER Régis OLIVEIRA Rosélia OLIVIER Marcel ORUDNI Nabil OSTOLOGUE Lois OUAERCHEFANI Farhat OUCHANI Mohammed OUDGHIRI Fatma OUGOUADFEL-BOUKAIS Kahina OUVRY Claude OUVRY Lydie PALLATIER Jessyca PASSARELLI Daniel PASSARELLI Denise PAULON Pascal PEGHAIRE Micheline PELLARDY Pascal PELMARD Jacky PERLICAN Jean-Claude PERRIN Claude PERSECHINI Pascaline PERSECHINI Pierre PETITFRERE Gérard PETITFRERE Lucette PHILIPPE Laurent PLANAS Paul PLANTROU Solange POLEYN Sylvie POLLART Julie PORTHAULT Evelyne PRA Michel PRUVOT Pierrette QUAYZIN Claudine QUENUM Jean QUINSAC Jonathan RAKO Gérard RANNOU Chantal RAYNAL Emmanuel REATEGUI Julio REATEGUI Luis RENARD Françoise RENARD Louisette RENARD Marthe RENEVOT Jean-Luc REVERSE Jean-Michel RINGUIN- PICHERY Annie ROBERT Jennifer ROBEVEILLE Charles ROBEVEILLE Ginette ROCHERON Carole ROCHERON Christiane ROCHERON Jean-Jacques ROCHERON Stéphane ROSSINI Antonio ROSSINI Jeanne ROUAG Leila ROUAG Maki ROUAG Mustapha ROUSSEAU Christiane ROUSSEAU Franck ROUSSEAU Yvon ROUSSEAU RUIZ Ginette RUI Francesca SAFWANE Gemiaa SAHIB Aicha SAHIB Omar SAID Hicham SAID Naima SALAH Latifa SALVATORE Eliane SALVATORE Marce SAMSO Audrey SANGANA Karl SANOKHO Bakary SANOKHO Bamadi SANOKHO Fatoumata SAUNIER Gisèle SOUBIGOU Ginette SOUBIGOU Michel SOULAS Christine STATIBENE José STOKLISCHSKY Fabrice TACCOLINI Claude TACCOLINI Monique TACCOLINI Sandrine TADJER Reda TALHA Djillali TALLA-KANE Matel TASSEL Francine TAZAIRT Mohamed TEGLIA Christian TEGLIA Françoise TESTE Hubert THEVAL VU-TU-KHIEN Evelyne THIBAUDIERE Jean-Pascal THOMAS Willy TINARD Jeremy TOSCANO Ornella TOUBLANC Guylaine TOUINI Khaled TOUINI Malika TOUZE David TOUZE Marilou TRAD Salem TRIBOUILLARD Corinne TRUBERT Lucienne TSE Jennifer USALA Nicole VALENTE Célesta VAN EFFENTERRE Joele VANHOOF Paulette VANHOOF Raymond VELOU Lina VERMEE Laurent VERMEE Nathalie VERONESE Alain VERRECHIA Sylvie VEZARD Daniel VILATA Isabelle VITRY Serge VITTI Dominique VITTI Hugues VU-TU-KHIEN Josette WATTEBLED Jeanne WEISHAR Gilles YAHYAOUI Sandrine YUSTE Julien ZAGHDOUDI Besma ZAGHDOUDI Karim ZAGHDOUDI Sami ZANOUNE Saadia ZEROUCHI Chafik ZONARI Mohamed ZONARI Zaineb ZORGANI Khadidja ZORGANI M'hamed ZOUARI Mohamed

 

Constitution du Collectif électoral

 

A Ales comme ailleurs

Dans toutes les communes, petites ou grandes, s'exprime en France la volonté de participer à la vie de la cité par le biais d'une démocratie active qui fasse appel aux habitants et habitantes des quartiers et qui dépasse les limites d'une simple information ou consultation. Cette aspiration est particulièrement sensible et justifiée dans une ville marquée par l'affairisme et la dérive populiste et clanique de Max Roustan, et cette aspiration est plus forte encore dans les quartiers populaires. L’affairisme de la majorité UMP sortante, c’est le développement d'un immobilier privé, hors de prix dans le centre ville, la baisse des logements sociaux, la privatisation de la Maréchale, l’aménagement du centre ville pour une catégorie de la population aisée, la hausse permanente des impôts donc du coût de la vie,......

A Ales comme ailleurs , dans un contexte d'attaques massives contre le monde du travail, face à la remise en cause de l'accès à la santé, à l'éducation et la culture, au logement pour tou-te-s et contre les politiques xénophobes, il est urgent de traduire dans les urnes le mécontentement social et de construire de vraies alternatives politiques de progrès social en rupture avec les logiques libérales, en donnant la priorité aux besoins populaires (logement, éducation, santé avec notamment la défense d'un hôpital public de qualité, culture...), en mettant aussi l'écologie au cœur de nos préoccupations environnementales (pollution, circulation infernale dans la ville, incinération, gestion des déchets, aménagement du territoire). Roustan fait des élections municipales un enjeu pour mettre en musique ce qu'il soutient au niveau national :la politique de démolition sociale sarkozienne, une vision de la société dominée par la finance, les intérêts privés,une ville qui rejette son son milieu populaire pour en faire un pôle (touristique) pour riche. Nous devons inverser le rapport de force grâce à des mesures à gauche vraiment. Nous ne pouvons pour cela nous en remettre à un PS et à son incapacité à constituer une opposition qui se présente de moins en moins de gauche. Les Alternatifs lancent un appel à tou-te-s, militant-e-s syndicaux, associatifs et politiques, citoyen-ne-s solidaires, pour participer à une liste aux élections municipales d' ALES, pour ouvrir une alternative à gauche, démocratique, antiraciste, féministe, écologiste, altermondialiste et anticapitaliste.

Ils vous invitent tou-te-s à soutenir une démarche de co-construction d'une liste à ALES pour les municipales de 2008. Le sens de cette démarche se retrouve dans le mouvement initié par Jean -Michel SUAU. Il est temps de s'y investir.

J L FIOLE Les Alternatifs - Alès

 

Communiqué de presse adressé au Parisien - NON PARU

COMMUNIQUE DE PRESSE

LARGE RASSEMBLEMENT AVEC PATRICIA TORDJMAN POUR CONSTRUIRE LE PROJET MUNICIPAL COMMUN ET FAIRE GAGNER LA GAUCHE A GENTILLY

Proposée par Yann JOUBERT, Maire sortant, pour conduire la liste de large rassemblement des gentilléens et forces de gauche, Patricia TORDJMAN, première adjointe au maire et première vice-présidente de la communauté d’agglomération, a engagé une démarche inédite.

Un large collectif électoral a été créé pour élaborer avec la population, ses organisations et associations, le Projet municipal commun. Il propose des ateliers ouverts à tous le 26 janvier prochain à 15h à l’école Courbet, rue Allende. Il est chargé aussi de participer à la constitution de la liste où seront présents, solidairement, les représentants désignés des partis de gauche rassemblés sans exclusive et d’autres citoyens acteurs de la vie locale, issus des quartiers, entreprises, associations de la ville.

Toutes les forces de gauche existantes sur la ville ont été conviées depuis le 17 octobre dernier à prendre toute leur place dans cette démarche : celles qui ont constitué les majorités précédentes et celles qui veulent composer une majorité de gauche solide face à une droite unie localement, sûre d’elle et prête au plan national à amplifier sa politique d’agressions sociales.

Cette démarche est accompagnée par 900 gentilléens et soutenue par le P.C.F., le P.R.G., la L.C.R., le Collectif ant-libéral, les Alternatifs Rouges et Verts, le M.R.C., les élus Communistes et Apparentés.

 

douchy

viendra une présentation de la ville

 

autre

wdsfsdsd Les chefs d’Etat et de gouvernement européens vont signer, dans le dos des peuples européens, un traité qu’ils appellent simplifié pour tromper le monde, mais qui n’est qu’une reproduction complexifiée de la Constitution européenne de Valery Giscard d’Estaing. Les chefs d’Etat et de gouvernement européens vont signer, dans le dos des peuples européens, un traité qu’ils appellent simplifié pour tromper le monde, mais qui n’est qu’une reproduction complexifiée de la Constitution européenne de Valery Giscard d’Estaing. Les chefs d’Etat et de gouvernement européens vont signer, dans le dos des peuples européens, un traité qu’ils appellent simplifié pour tromper le monde, mais qui n’est qu’une reproduction complexifiée de la Constitution européenne de Valery Giscard d’Estaing. Les chefs d’Etat et de gouvernement européens vont signer, dans le dos des peuples européens, un traité qu’ils appellent simplifié pour tromper le monde, mais qui n’est qu’une reproduction complexifiée de la Constitution européenne de Valery Giscard d’Estaing.

 

des nouveaux logements

un nouveau lotissement va sortir de terre bientôtLes chefs d’Etat et de gouvernement européens vont signer, dans le dos des peuples européens, un traité qu’ils appellent simplifié pour tromper le monde, mais qui n’est qu’une reproduction complexifiée de la Constitution européenne de Valery Giscard d’Estaing.

06-06-26-chirac-villepin.jpg


Signez la pétition :

Voir les signataires

 

Réunion

Ce soir 27/12 à 19h nous mettons au point la liste et les grandes lignes du projet pour Selonnet.!!!!

 

défendre et promouvoir l'emploi et l'activité économique à Saint-Vallier

des entreprises, des emplois...
réunir annuellement une conférence des responsables d'entreprises et des partenaires sociaux

  • pour favoriser les rapprochements
  • pour identifier les évolutions, les anticiper
  • pour valoriser les spécificités locales

participer activement à tous les travaux des acteurs du développement économique et de la formation professionnelle et prendre part au développement régional

  • pour identifier les offres régionales et en faire bénéficier les habitants
  • pour faire entendre les besoins locaux

développer l'économie sociale et solidaire à Saint-Vallier en renforçant l'action des associations communautaires sur la ville et en créant une régie des quartiers

  • pour orienter de la commande publique vers le territoire local
  • pour mettre le pied à l'emploi de ceux qui en sont les plus éloignés
  • pour créer des réponses à des besoins de service insatisfait
 

Bonne Année 2008

Je vous adresse tous mes voeux de santé, de bonheur et de paix, pour vous comme pour tous ceux qui vous sont chers.
Donnons ensemble des couleurs à la vie...
Avec mes meilleurs voeux

 

LA FAUTE AUX 35 HEURES !

robe
Cette belle robe ancienne est en vente dans une vitrine de la rue du Moulin ,à Charleville-méziéres....Carla,une amie du quartier ,veut l'acheter! Carla,un prénom connu -ai-je aussitot pensé en fredonnant une petite chanson:...."On me dit que nos vies ne valent pas grand chose,elles passent en un instant comme fanent les roses.On me dit que le temps qui glisse est un salaud,que nos chagrins ,il s'en fait des manteaux, Pourtant quelqu'un m'a dit.."......C'EST LA FAUTE AUX 35 HEURES. Question :qui est Carla?

 

MUNICIPALES 2008 - ACHERES - 78

__Bonjour,

Bienvenue sur le blog de la liste menée par Alain OUTREMAN, Maire (PCF) d'Achères, Yvelines. Ce blog sera mis en service prochainement. N'hésitez pas à revenir régulièrement nous visiter.__

Pascal Fraudin Secrétaire de Section PCF Achères

 

renforcer l'important tissu de services publics locaux

des écoles entretenuesinverser la casse des services publics de proximité: moderniser l'hôpital de Saint-Vallier et la justice pour tous

améliorer les services communautaires

  • obtenir  pour toutes les voiries primaires de Saint-Vallier, une qualité irréprochable
  • obtenir la réintégration du service de l'eau dans le service public et exiger l'amélioration des réseaux et de la distribution
  • transport en commun:donner priorité aux jeunes et personnes âgées
  • participer plus activement à la coopération intercommunale
  • inviter chaque année au conseil municipal le président ou son représentant à rendre compte de l'action communautaire

maintenir des écoles de proximité

  • renforcer le ramassage scolaire des quartiers éloignés de plus de 2km
  • doter les écoles d'un plan NTIC d'envergure
  • conforter pendant et après l'école des services péri-éducatifs de qualité
 

COMMUNIQUE

Mercredi 26 décembre, une délégation du Parti communiste alésien a rencontré une délégation du Parti socialiste pour un échange de points de vue sur les prochaines élections municipales.

Nous avons expliqué notre démarche de construction d'un rassemblement le plus large possible afin de battre le député-maire UMP Roustan et de faire de la ville d'Alès un lieu de démocratie, de solidarité et de résistance à la politique de casse de Sarkozy et de son gouvernement. Nous avons réaffirmé la nécessité d'un rassemblement dès le premier tour de toutes les forces politiques de gauche autour d'un projet de gauche pour une autre gestion d'Alès, en rupture avec le « système » Roustan.

Les récentes élections législatives ayant placé Jean-Michel Suau en tête des formations de gauche sur la ville c’est tout naturellement que nous le proposons pour conduire une large liste de rassemblement.

Nous avons également dénoncé très fermement toute tentative « d'ouverture » à droite, fut-elle centriste. Quand on voit ce que font et disent les ministres « d'ouverture », ou si l'on se souvient de l'alliance d'une partie du PS menée par Alain Fabre avec Roustan et Vezon aux municipales de 89...et qui a finalement porté Roustan aux affaires.

Malgré cela, nous ne sommes pas parvenus à nous entendre. Le parti socialiste persiste dans sa position de partir seul tout en n’excluant pas la recherche d’une ouverture au modem.

Tout en restant disponible et ouvert à la possibilité de se rassembler dès le premier tour, nous poursuivons notre action auprès des femmes et hommes de gauche. Dès le 9 mars, dans l'hypothèse d'un second tour, nous discuterons des modalités de constitution d'une liste unique à gauche, sur les bases du résultat du premier tour, afin de créer les meilleurs conditions pour battre le député-maire UMP Roustan.

Alain Perrod Secrétaire de la section d’Alès du PCF.

- page 1706 de 1746 -